Un emploi, même si tu n'as pas les compétences.

2. Insertio

Tu n'as pas les compétences : tu n'es pas employable*.
*employable : capable d'effectuer le travail auquel tu souhaites être employé.e.

La division du travail peut induire une stagnation des compétences.

  • ​Une compétence est  la maitrise d’un ensemble d’activités.  

  • Les processus et techniques de travail ne cessent d'évoluer (par exemple : numérisation), ce qui requiert une actualisation régulière des compétences.

  • Dans nombre d'organisations, la division du travail - toujours plus importante - ne favorise pas cette actualisation. Il n'y a pas, par ailleurs, de droit à la formation continue et celle-ci peut entrainer des dépenses que les candidates et candidats à l'emploi ne peuvent pas assumer.

​​

  • La stagnation des compétences n'est pas dans l'intérêt des employeurs, qui peinent de plus en plus à recruter une main-d'oeuvre compétente.

Problème

La faible employabilité qui caractérise les salariés des entreprises tayloriennes est due pour une large part à l’exécution répétitive, à longueur de vie professionnelle, de travaux parcellaires et non qualifiés. 

Le Boterf Guy, Développer et mettre en oeuvre la compétence, Eyrolles, 2018

 

Inciter l'employeur à offrir aux candidat.e.s des opportunités de réadaptation et de formation en emploi.

 

Méthode​

Lorsque l’appariement révèle un écart (entre activités à maitriser et activités maitrisées) tel que l’employeur ne l’admet que s’il est comblé (appariement conditionnel) ou tel que les employeurs ne l'admettent pas (appariement refusé) :

Etapes clés

  • Sur la base du diagnostic issu de l’appariement, proposer à l’employeur l’organisation d’actions de formation en situation de travail. Soit, pour chaque activité à maîtriser, une mise en situation et un débriefing structurés - répétés autant de fois que nécessaire.

  • A cet effet, offrir à l’employeur un soutien

    1. financier : forfait par action de formation ou prise en charge temporaire de tout ou partie du salaire ;

    2. pédagogique : présence ponctuelle d’un référent de l’action de formation en situation de travail.

  • En cas de refus de l’employeur : chercher un autre employeur disposé, moyennant ce soutien, à dispenser la formation.

  • A l’issue de la formation : actualiser le profil expérientiel en vue d’une nouvelle tentative d’appariement.

Origine

  • La méthode s'inspire très largement de l’action de formation en situation de travail introduite en France en 2018. Elle s’inspire aussi de l’allocation d’initiation au travail (AIT) de l’assurance-chômage (qui n’existe pas dans l’aide sociale).

  • Elle utilise, comme inclusio, les listes d’activités établies par la CFSO (centre suisse de services de la conférence des directeurs de l'instruction publique) et déjà utilisées en orientation professionnelle et en validation des acquis de l’expérience notamment.

Dispositif

Pour implémenter la méthode, un dispositif doit être déployé, qui mobilise les ressources suivantes :

 

  1. Des agent.e.s formés à l’accompagnement des employeurs et des candidat.e.s (documentation des activités à maitriser / maitrisées, mise en relation des employeurs et des candidat.e.s) et formés en qualité de référent.es. de l’action de formation en situation de travail.

  2. Un réseau d’employeurs partenaires - y compris des entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS) - disposés à accueillir - moyennant le soutien prévu - des candidat.e.s en vue de leur formation. Le dispositif exploite le potentiel de l'ESS, dans la transition écologique notamment, et peut faire appel aux entreprises sociales des Caritas romandes.

  3. Un support administration (lancement d’appels à offres d’emploi en faveur de candidat.e.s non retenus par l'employeur auquel ils et elles ont offert leurs services et facturation des prestations).

  4. Système d’information : même système que inclusio.

La méthode sera appliquée en tout ou partie par les dispositifs existants au sein des Caritas romandes (2023) qui la feront connaitre de leurs parties prenantes (autorités, institutions partenaires, candidates et candidats à l'emploi, etc.) avant de donner lieu au déploiement d'un dispositif plus ambitieux (2024), de concert avec les parties prenantes intéressées.

Solution

Tu n'es pas employable* : tu peux le devenir - te former.
*employable : capable d'effectuer le travail auquel on souhaite être employé.e.

A contrepied de l'employabilité : insérer pour former (Olivier Foschia)

Ce que redoutent les adultes n’est pas tant de « retourner à l’école », mais d’y retourner sans garantie que ce retour soit bien l’instrument de leurs projets actuels (...). Cette garantie est manifestement mieux assurée quand le projet de formation naît de la confrontation à la pratique, de la situation de travail et des besoins d’ajustement qui s’y révèlent.

Castra Denis, L'insertion professionnelle des publics précaires, Presses universitaires de France, Paris, 2003