Le problème à résoudre

 

Pour trouver la solution à un problème, il faut le comprendre, le poser correctement. Pourquoi sommes-nous confrontés, simultanément, à une "pénurie de main-d'oeuvre" et à un chômage de longue durée et d'exclusion ?

Le marché de l'emploi met en présence employeurs et candidat.e.s à l'emploi. Pour chaque offre qu'il émet, l'employeur s'attend à plusieurs candidatures et anticipe la sélection qu'il devra opérer. A cet effet, il dresse le portrait de la candidate ou du candidat qui, selon lui, serait le plus capable d'effectuer le travail attendu. Le portrait de la candidate ou du candidat idéal, au moyen de données socio-biométriques : sa formation, ses diplômes, son expérience ou son âge, par exemple. Celles et ceux qui ne cochent pas les cases se trouvent par conséquent exclus d'entrée de jeu, alors que la candidate ou le candidat le plus capable d'effectuer le travail se trouvait peut-être parmi elles et eux. 

Par ailleurs, certaines candidates ou certains candidats, y compris parmi celles et ceux qui ont le profil requis, ne s'avèrent pas capables d'effectuer le travail auquel elles ou ils souhaitent être employé.e.s. Le plus souvent, parce que, du fait d'une division du travail toujours plus importante, elles ou ils n'ont pas eu l'opportunité de se former à de nouvelles technologies, de nouveaux processus.  

Enfin, certaines candidates ou certains candidats n'ont pas la disponibilité attendue par l'employeur. Leur situation familiale ou leur état de santé ne leur permet pas de travailler selon la durée, les horaires, éventuellement le rythme, attendus.

 

Les conditions de l'emploi pour tous 

Au vu de ce qui précède, les conditions de l'emploi pour tous peuvent être définies de la manière suivante :

Les Caritas romandes se sont attachées à développer - en menant des travaux de recherche et de développement avec des hautes écoles d'une part, en s'inspirant de dispositifs déployés en Suisse et à l'étranger d'autre part - une solution pour que chacune de ces conditions puisse être remplie.

 

Les solutions

Le plan A - inclusio incite - à travers une offre de services attractifs - les employeurs à recourir à des pratiques de recrutement à la fois plus pertinentes et plus inclusives. 

Le plan B - insertio intervient lorsque le plan A n'a pas suffi. Il fait appel, à titre subsidiaire et transitoire, à un réseau d'employeurs partenaires, notamment au sein de l'économie sociale et solidaire.

Solutions en faveur
de l'emploi pour tous

Capture d’écran 2022-11-04 à 14.05.51.png

Chaque mode de recrutement conduit à valoriser différents profils de candidats, et génère sa propre forme d’exclusion.

Marchal Emmanuelle, Les embarras des recruteurs, Hess, 2015

Tout indique que l’offre d’emploi peut et doit être posée comme négociable,

non seulement pour en adapter le contenu aux particularités de la demande,

mais aussi pour qu’elle puisse être satisfaite.

Denis Castra, L’insertion professionnelle des publics précaires, Presses Universitaires de France, 2003