Le projet

L'emploi rendu accessible à toutes et tous

La Suisse romande compte quelque 10’000 personnes privées d’emploi depuis 18 mois ou plus. Des études suggèrent que cela tient à une ségrégation exercée sur le marché de l’emploi : on peut être au chômage en raison de son âge, de son origine, de sa situation personnelle, alors même que l’on pourrait travailler. Le simple fait d’être au chômage constitue, en soi, un obstacle … Cette situation donne lieu à beaucoup de souffrance (voir les témoignages recueillis). Nous souhaitons donc développer une offre d’emplois inclusifs. Qu’est-ce qu’un emploi inclusif ? C’est un emploi accessible à toute personne capable de l’exercer, d’exécuter le travail attendu par l’employeur.

Nous ouvrirons une agence de placement qui se verra confier des offres et des demandes d’emploi. Et qui aura ceci de particulier qu’elle sélectionnera les candidats uniquement sur leur volonté et capacité d’exécuter le travail attendu. En faisant cela, elle ne rendra pas seulement service aux demandeurs d’emploi, mais aussi aux employeurs qui feront appel à elle. 

Lorsque l’agence proposera à un employeur la candidature d’une personne privée d’emploi depuis 18 mois ou plus, elle lui offrira certaines garanties : un suivi pouvant aller jusqu’à 12 mois, la prise en charge du salaire et des charges sociales pendant le temps d’essai, par exemple.  Enfin, lorsqu’elle ne parviendra pas à répondre à une demande d’emploi au moyen d’une offre confiée par un employeur, elle lancera un appel d’offres d’emplois auprès d’un réseau d’employeurs, dont des entreprises de l’économie sociale et solidaire - ces dernières étant ainsi sollicitées à titre subsidiaire et en principe transitoire. Et dans ce cas, l’agence prendra durablement en charge tout ou partie des coûts de l’emploi (salaires, charges sociales, encadrement …). 

Pour financer les garanties et prises en charges précitées, nous proposerons à chaque canton romand de devenir un  « cantons zéro chômeur de très longue durée ». Et cela en nous versant temporairement, pour chaque personne placée, ce qu’il lui aurait versé si elle avait continué de dépendre de l’aide sociale. Soit une activation de la dépense passive du chômage, sur le modèle de l’expérimentation Territoires zéro chômeur de longue durée menée en France depuis 2016.

Présentation du projet (2 pages)

A contrepied de l'employabilité :

insérer pour former (Olivier Foschia)

Vidéo (5 minutes)

FAQ