L'emploi pour tous.

Les Caritas romandes plaident et agissent ensemble en faveur de l'emploi pour tous.

Pour toutes celles et tous ceux qui cherchent un emploi depuis plus d'un an, parfois depuis plus de deux ans.

Table de conférence professionnelle

Près de 100'000 personnes, en Suisse, sont sans emploi, disponibles pour un emploi et à la recherche d'un emploi depuis un an ou plus. Et, pour une partie d'entre elles, depuis 2 ans ou plus. Alors qu'elles ne demandent qu'à travailler !

Chacune et chacun peut être confronté à un chômage de transition entre deux emplois ; un chômage de très longue durée en revanche est intolérable. D'abord parce qu'il est très dommageable à celles et ceux qui le subissent, ensuite parce qu'il peut être évité.

 

Avec le concours de hautes écoles et en s'inspirant de dispositifs novateurs déployés en Suisse et à l'étranger, les Caritas romandes ont développé des solutions concrètes en faveur des personnes durablement privées d'emploi qu'elles côtoient quotidiennement. Des personnes qui aspirent à pouvoir enfin "gagner leur vie" - avec tout ce que cela signifie en termes de reconnaissance, de dignité, de lien social (lire leurs témoignages).

 

Les populations en situation de précarité économique et sociale (…) font l’expérience de la disqualification sociale en ce sens qu’elles ont conscience de l’infériorité de leur statut et qu’elles se savent désignées comme des « pauvres », des « cas sociaux » ou des « inadaptés » de la civilisation.

La disqualification sociale est donc avant tout une épreuve (...) en raison de la dégradation morale que représente dans l’existence humaine l’obligation de recourir à l’appui de ses semblables (...) pour obtenir de quoi vivre dans des conditions décentes.

Paugam Serge, La disqualification sociale, Presses Universitaires de France, 2016

Pour en savoir plus sur la réalité du chômage en Suisse, ses causes et ses conséquences : la brochure publiée par les Caritas romandes.