Plan A. Inclusio.

Inclusio tend à remplir les conditions de l'emploi pour tous en incitant les employeurs à

 

  1. recruter les candidats uniquement sur leur capacité d'effectuer le travail attendu ;

  2. offrir aux candidats des opportunités de réadaptation et de formation en emploi ;

  3. offrir aux candidats des emplois adaptés à leur disponibilité.

Recruter les candidat.e.s sur leur capacité d'effectuer le travail 

Inclusio est une plate-forme de rencontres, à la fois virtuelle et physique, entre employeurs et candidat.e.s à l'emploi, gérée au moyen d'une application ad'hoc. Nous l'avons appelée la "scène".

 

Les candidat.e.s qu ose présentent sur la scène soumettent leurs demandes d'emploi. Un.e conseiller.ère établit alors leur profil expérientiel, autrement dit la liste des activités qu'ils ou elles maitrisent. Les activités constitutives des professions reconnues en Suisse font l'objet d'un énoncé standardisé (portail officiel suisse d'information de l'orientation professionnelle, universitaire et de carrière).

Les employeurs peuvent consulter gratuitement, en ligne, le profil expétientiel des candidat.e.s à l'emploi présent.e.s sur la scène et demander à entrer en contact avec l'un.e ou l'autre d'entre eux. Ils peuvent aussi demander qu'un.e candidat.e leur soit proposé.e, auquel cas un.e conseiller.ère établit encore la liste des activités à maitriser pour l'exécution du travail attendu. Il recourt alors au même référentiel que pour les demandes d'emploi. Mais inclusio contextualise la description des activités et prend en compte les exigences propres à chaque emploi.

 

Ensuite inclusio opère l'appariement (ou le matching), qui consiste à trier les demandes dans le but de former, avec l'offre, une paire - la meilleure paire possible, constituée de l'offre d'une part, de la demande la plus proche, d'autre part. La demande la plus proche n'étant pas celle présentant le moindre écart avec l'offre, mais l'écart le plus facile à combler par les parties (les ressources d'intégration de l'entreprise étant ainsi prises en considération). Seule entre donc en considération, dans le choix du candidat, la capacité d'effectuer le travail attendu.

Offrir aux candidat.e.s des opportunités de formation en emploi

Inclusio ne se contente pas de proposer à l'employeur l'appariement optimal entre candidat.e d'une part et travail à effectuer d'autre part. Elle lui indique aussi quelles sont les activités que la candidate ou le candidat ne maitrise pas encore et lui offre son soutien pour organiser, pour chacune de ces activité, une formation en situation de travail - soit une mise en situation suivie d'un débriefing. L'appui d'un référent de l'action de formation en situation de travail est offert à ce moment-là. L'action de formation en situation de travail facilite l'intégration dans l'entreprise.

Offrir aux candidat.e.s des emplois adaptés à leur disponibilité

Inclusio documente l'écart éventuel entre disponibilité attendue et disponibilité offerte. Elle suggère aux parties les aménagements qui permettraient de satisfaire à la fois l'offre et la demande.

L'implémentation 

En 2023, les organisations membres de l’association cantons zéro chômeur de très longue durée créent inclusio, à destination des bénéficiaires de leurs programmes et prestations habituelles. L’entrée sur la scène est gratuite. 

 

En 2024, les mêmes organisations font connaître inclusio plus largement auprès de tous les employeurs de Suisse romande. Inclusio devient un placeur au sens de la loi fédérale sur l’emploi, ses prestations sont facturées à sa clientèle. 

 
 
 

L'origine d'inclusio

  • La méthode a été développée dans le cadre d’une recherche action menée avec la HETSL et la HE-Arc, financée par Innosuisse (agence fédérale pour l'encouragement à l'innovation), Caritas Suisse, les Caritas romandes.

  • Elle utilise les listes d’activités établies par la CFSO (centre suisse de services de la conférence des directeurs de l'instruction publique) et déjà utilisées en orientation professionnelle et en validation des acquis de l’expérience notamment.

  • Elle reprend la méthode du profil expérientiel (activités maitrisées) créée en 1990 en France et s’inspire également de la méthode IOD appliquée par Transfer en France et en Belgique. Ces apports lui permettent de traiter les attentes des employeurs en matière de soft skills.

  • Elle applique la théorie de l’appariement optimal.

  • Elle reprend le concept de l’action de formation en situation de travail ancré dans la loi française en 2018.

Capture d’écran 2022-11-04 à 14.32.47.png

Guide méthodologique : l'entretien des profils expérientiels

Référentiel d'activité : définition de la fonction de l'agent d'emploi inclusif